T&T Productions

Spectacles

  • Image 1
  • Image 2
  • Image 3
  • Image 4
  • Image 5

Calendrier :

    • du 7 Mai au 15 mai 2015
      Festival Passages – Metz (France)

      Internationales Figurentheater Festival
      Erlangen-Allemagne - 16 et 17 mai 2015

      Festival Mondial des théâtres de marionnette
      Charleville Mézières septembre 2015

      Semaine internationale de la Marionnette
      Neuchâtel (Suisse) 30 et 31 Octobre 2015

      Théâtre Mouffetard
      Paris du 5 au 29 Novembre 2015 (représentations du jeudi au dimanche, relâches lundi, mardi)

      L'Atrim-Scène Nationale de Martinique- Fort de France – du 3 au 6 mai 2016

      Maison des arts et de la culture Thonon-Evian du 17 au 19 Mai 2016

      Le Quartz – Scène Nationale - Brest Du 24 au 27 mai 2016

Teahouse - Un spectacle de Yeung Faï

Yeung Faï (page Artiste)
Conception, marionnettes, jeu

Grégoire Callies
Mise en scène

Jean-Baptiste Manessier
Scénographie

Boualème Bengueddach
Lumières

Thomas Demay
Musiques

Eric Jolivet
Construction

Thierry Tordjman
Conseiller artistique

Cie Le Pilier des Anges
Production

Dossier
Dossier PDF

A propos :

Traditionnellement, une maison de thé était aussi un lieu de culture. On pouvait s'y divertir, jouer au jeu de Go ou au Mah-jong, boire du thé, deviser, faire des affaires bien sûr, mais aussi assister à des spectacles de marionnettes. Les haut-faits de l'histoire et de la culture chinoise y était contés, mais également, par le petit bout de la lorgnette, les petites histoires du quotidien.

Au travers de cette histoire en trois parties, Yeung Faï veut raconter l'histoire d'un artiste confronté aux changements, changement de culture, changement technique et technologique, changements dans le jeu et dans la mise en scène.A l'ère du karaoké, avons-nous besoin de la précision diabolique de la marionnette chinoise servi par le maître Yeung Faï ? Le maître de marionnettes n’est-il qu’un artiste de variété ? Il faut évidemment échapper à la nostalgie. « Comment dépasser les blessures ? » se demande Yeung Faï.

Malgré les drames personnels, que serait devenu la Chine sans Mao ? Comment le lion chinois dont Napoléon disait qu’il sommeille, et dont nous savons qu’il est bien vivant et bien réveillé, peut-il intégrer le marionnettiste et sa culture? Partagé entre la Chine et la France, après une longue vie en Chine, Yeung Faï a choisi de s’installer un moment à Paris et d’ouvrir un dialogue entre la tradition chinoise et le théâtre occidental. Ce spectacle témoignera de l’ajustement permanent des artistes pour survivre et transmettre.